Toujours pas abonné ?

Recevoir directement les derniers articles

La Synchronicité (un ordre acausal régit par le sens)

En 2019, j’ai commencé une croisade.

Pourquoi ? Parce que j’avais récolté assez d’information, pour me rendre compte de la bêtise ancrée dans nos systèmes de croyance.

Cette croisade, elle a pour ennemi le matérialisme.

Comment démonte-t-on une idéologie, ou une philosophie ?

Par la logique, et par la communication.

Mon obsession

J’ai donc commencé un livre qui allait s’appeler Processus de création et d’interprétation de la réalité.

L’année d’après j’ai recommencé du début (parce que j’avais acquis en expérience), en en écrivant un deuxième, intitulé Synchronicité informationnelle et réaction sémantique.

Originellement, il s’agissait de mon mémoire qui était censé finaliser mes cinq années d’étude en sciences de l’information et de la communication, et mon master de recherche.

Je l’ai finalement remanié, et sorti sous le titre plus vendeur de Manuel d’hygiène mentale.

En ce moment, je travaille sur sa réédition.

D’abord, je souhaitais juste corriger les quelques coquilles restantes.

Mais je me suis retrouvé à tout reprendre, chapitre par chapitre, paragraphe par paragraphe, phrase par phrase.

Certains passages ont été complétement reformulés, des précisions ont été apportées, les schémas ont été retravaillés ou rajoutés…

En bref, je m’apprête à sortir le fruit d’un travail qui a duré plus de cinq ans (en comptant seulement la rédaction, et pas la recherche préalable).

Autant dire que la satisfaction que j’éprouve d’arriver enfin au terme d’un projet aussi conséquent est énorme.

(J’explique dans cet article, pourquoi il n’y a rien de plus satisfaisant que se voir progresser, d’où l’importance de se fixer des objectifs.)

Apprendre à penser

À quoi ça sert d’écrire un livre ?

Chacun aura une raison différente, mais pour moi, c’était avant tout pour répondre à des questions qui me hantaient.

Quand on évolue dans le monde, on se rend compte qu’il existe tout un tas d’opinions contradictoires.

Il existe des guerres idéologiques, nous avons tous été endoctrinés, et nous subissons tous les jours une constante propagande.

Nombre de pantins, ne font que répéter sans réellement comprendre ce qu’ils disent.

Ils pensent par slogans, et par stéréotypes, et sont incapables de produire une idée originale.

La plupart des gens voient le débat comme une lutte de pouvoir et de statut.

Ils pensent qu’avoir raison donne une forme d’autorité sur la personne vaincue, et sur qui, ils pensent arriver à imposer une opinion (totalitarisme).

La rhétorique, et l’art de la joute verbale se jouent sur le circuit anal-territoriale (vu dans l’article précédent).

La logique et la rationalité, au contraire, opère sur le circuit sémantique (qui est plus haut dans la chaine d’abstraction).

Qu’est-ce que cela signifie concrètement ?

Que vous ne pouvez être de bonne foi quand vous sentez que votre égo est menacé.

Voici pourquoi les politiques ne respectent jamais les règles basiques de logique, et de cohérence : parce qu’ils jouent à des jeux de pouvoir, et non des jeux de logique.

Un véritable chercheur est sensé jouer à un jeu différent : celui de la poursuite de la vérité (il ne doit pas chercher à avoir raison).

Comprenez que ces deux enjeux, sont parfois à l’extrême opposé, puisqu’une vérité dérangeante peut remettre en question l’autorité d’un autre.

Les tyrans n’ont jamais aimé les libres penseurs.

En quête du réel

Comme déjà expliqué précédemment, le sport et la lecture sont les deux choses qui m’ont sorti de la dépression.

Certaines perspectives peuvent changer votre façon de voir le monde, et vous redonner goût à la vie.

Beaucoup se moquent de ceux qui lisent du développement personnel.

Mais à l’inverse de ces médisants cyniques, au moins ces lecteurs cherchent à s’améliorer.

Chaque individu a besoin d’information adaptée à son niveau de développement.

Et tout le monde ne réagit pas de la même façon à un signal.

« Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. »

—  1 Corinthiens 3 : 2

Il existe différents langages, et différentes métaphores (paradigmes), pour signifier les mêmes choses.

Certaines informations ont changé ma vie de façon positive. (Pour les existentialistes, cela suffirait pour les qualifier de vraies.)

Mais je voulais tout de même savoir si elles étaient correctes.

S’agissait-il de fables, que l’on se raconte pour se rassurer du néant, où est-ce qu’elles tenaient la route dans un système logique.

Beaucoup critiquent le développement personnel comme une religion (celle des athées).

Et c’est totalement le cas, puisque les deux cherchent à réaliser un idéal supérieur, et sont concernés par la question du bien et du mal.

Les deux vous promettent un avenir meilleur que le présent, et requière un acte de foi.

« Vous créez votre propre réalité » disent les partisans de la spiritualité New-age.

C’est la principale affirmation que j’ai voulu tester, et qui m’a motivé à écrire.

Esprit et matière

J’ai donc commencé à creuser, et à excaver la littérature (et même à en rééditer une partie).

Le problème des extrémistes est qu’ils font beaucoup de bruit, et qu’ils ridiculisent les modérés.

À partir du moment où vous croyez avoir raison, vous cessez d’être objectif, et vous vous fermez à l’information.

Je voulais voir si ces vulgarisateurs qui produisent des livres ou des documentaires, adressés au grand public, disaient vrai.

Par exemple, certains affirmaient que la physique quantique prouvait que le monde ne pouvait exister sans esprit pour le percevoir.

Et que par extrapolation, c’était finalement la conscience qui donnait forme à la matière.

Effectivement, c’est bien ce que pensait nombre d’éminents physiciens, tels que Niels Bohr, Werner Heisenberg, Wolfgang Pauli, John von Neumann, David Bohm… et j’en passe.

Tous étaient partisans de l’interprétation de Copenhague, qui stipule que l’observation effondre la fonction d’onde des particules quantiques.

Simplement dit : quand la particule n’est pas observée, elle existe sous forme de probabilité non manifestée. Alors qu’observée elle s’effondre en une actualisation déterminée. (C’est ce qu’on nomme la dualité onde-corpuscule.)

Dualité onde corps

En réalité, le monde quantique est tellement étrange et à l’encontre de nos conceptions traditionnelles de la réalité, que certains pensent qu’il ouvre des portes à des phénomènes que l’on croyait impossibles.

Nombre d’anomalies, telles que l’intrication (information qui communique plus vite que la lumière), la superposition (capacité à exister simultanément dans plusieurs états), ou l’incertitude, prouvent que nos modèles classiques newtoniens et déterministes sont incomplets.

Ces phénomènes sont tellement impensables que même Einstein n’arrivait pas à en accepter les ramifications.

Bien qu’il ait révolutionné la physique de l’infiniment grand, et les notions classiques d’espace, de temps, et de masse et d’énergie, il refusait de croire en ce qu’il appelait des « spooky actions at distance » (« actions fantomatiques à distance », en référence satirique au paranormal).

Il demeura en conflit avec Bohr sur cette question (avec qui il était en correspondance).

L’histoire lui donnera tort, et confirmera par l’expérience (celle d’Aspect) les vues de Bohr.

Quoi qu’il en soit, le fait que vous utilisiez tous les jours des appareils électroniques prouvent que les théories quantiques fonctionnent et sont cohérentes.

Synchronicité

Une autre des affirmations que je voulais tester était « en altérant ses pensées, on altère son environnement, puisqu’il n’est que le reflet de celles-ci ».

J’en suis donc arrivé à étudier les théories de la perception (qui font bizarrement écho aux théories quantiques).

Vous filtrez la réalité selon vos préconceptions. Et vous pouvez altérer votre expérience du monde en altérant ces filtres.

Les psychanalystes diraient que vos contenus psychiques (souvent inconscients) sont projetés à l’extérieur.

Mais est-ce que l’esprit peut avoir une incidence directe sur la matière, sans l’emploi d’une force causale et déterministe ?

C’est bien ce que pensait le célèbre psychiatre suisse Carl Gustav Jung, quand il élaborait sa théorie de la synchronicité (qui se basait entre autres sur les découvertes quantiques, qu’il discutait avait Wolfgang Pauli).

Cette dernière essayait d’expliquer des hasards apparemment fortuits, qui font entrer en correspondance des occurrences physiques avec des contenus psychiques.

Je suis tombé sur son livre Synchronicité et Paracelsica, dans un coin sombre de la bibliothèque de mon université, rangé à coté d’une somptueuse version d’époque reliée en cuir de Psychologie et Alchimie.

Jung m’a toujours fasciné, et ses livres ont eu des effets psychédéliques sur moi, et ma façon de voir le monde.

Quand j’étudiais la synchronicité, je semblais en voir partout, à croire qu’elle était toujours autour de moi, sans jamais que j’y porte réellement attention.

Cette dernière montre qu’il existe un ordre acausal régit par le sens.

L’exemple le plus célèbre est celui où le docteur discutait avec une patiente, qui lui racontait son rêve, qui avait pour objet un scarabée.

À ce moment, un insecte vint violement frapper la fenêtre du cabinet. Il alla le ramasser, et ils furent tout deux surpris de voir qu’il s’agissait du même scarabée qu’elle était en train de décrire dans son rêve.

C’est ce qu’on entend par « correspondance entre un évènement physique et un contenu psychique ».

À force de voir ce genre de hasard apparemment fortuit se manifester, j’ai commencé à sérieusement remettre en cause le paradigme matérialiste.

La perception extra-sensorielle

Pour appuyer sa théorie, Jung va également citer des exemples de rêves prémonitoires qui se manifestent, ou des intuitions qui se révèlent correctes.

Aussi, il sera en correspondance avec Joseph Banks Rhine, un des premiers à avoir étudier la perception extra-sensorielle par la statistique.

Ce dernier prouvera mathématiquement le phénomène comme réel à 1 chance contre 250 000.

Pour ce faire, il créa un jeu de 25 cartes, comportant 5 symboles différents.

Le principe était simple : essayer de faire deviner à un sujet le tirage du jeu mélangé, à l’aveugle.

Au bout de plusieurs milliers d’essais (aujourd’hui même des millions près d’un siècle après), il arriva à la conclusion qu’il y avait effectivement une anomalie statistique qui ne pouvait être due au hasard.

(Une méta-analyse de 1989 l’estimait à 1 chance contre 10 puissance 24, soit 10 millions de milliards de milliards.)

Si ce type de recherche vous intéressent, consultez les travaux de Dean Radin, et de Russell Targ, qui sont des chercheurs à l’avant-garde dans ce domaine.

Pourquoi après tant de données, la plupart refusent de croire que la pensée est peut-être quelque chose qui dépasse les limites du système nerveux ?

Parce qu’ils craignent d’ouvrir la porte au paranormal, à l’étrange, et à l’occultisme.

L’inconnu fait peur, et comme disait Nietzsche :

« Ramener quelque chose d’inconnu à quelque chose de connu allège, tranquillise et satisfait l’esprit, et procure en outre un sentiment de puissance. L’inconnu comporte le danger, l’inquiétude, le souci – le premier instinct porte à supprimer cette situation pénible.

Premier principe : une explication quelconque est préférable au manque d’explication. »

— Le crépuscule des idoles

C’est bien le problème de tous ces phénomènes classés paranormaux : ils n’ont pas (encore) d’explication.

(Ou bien ils en ont une, mais qui est trop terrifiante à regarder en face.)

Conclusion

La science telle qu’on l’enseigne à l’école est d’un ennui abyssal.

Mais étudiée indépendamment elle est absolument fascinante.

Pour moi, il est impensable d’apprendre quelque chose qui est inintéressant.

C’est juste contre-productif.

Quand au contraire, vous êtes motivé par la passion tout se fait naturellement.

« Suivez votre félicité et l’Univers vous ouvrira des portes là où il n’y avait que des murs. »

— Joseph Campbell

Votre curiosité est littéralement un 6ème sens.

La suivre est le début d’une aventure.

Quand vous êtes sur ce chemin, vous êtes assisté par la providence.

Des hasards fortuits et des synchronicités se manifestent à vous.

Ce sont des signes qui vous indiquent que vous êtes sur la bonne voie.

J’aimerais terminer sur un exemple qui illustre cela :

J’ai toujours été passionné de sciences occultes.

À une époque, il m’arrivait d’imprimer moi-même des livres, parce que je n’aimais pas lire sur un écran, et qu’ils étaient introuvables ailleurs.

Au bout de quelques-uns, je m’améliore et finis par en rééditer un complétement, en cousant les feuillets entre eux, comme un vrai livre d’époque fait artisanalement.

Après coup, j’apprends par hasard dans un cours de droit, qu’étant dans le domaine public, j’avais droit de le commercialiser.

C’est ce que je fis, sans énormément de travail en plus, puisque les fichiers étaient déjà prêts.

J’ai commencé par un hasard fortuit, en suivant ma passion, pour six ans plus tard cumuler plus de 3589 ventes (08/02/2024).

Voila, c’est tout pour cet article.

En réalité, j’ai remarqué que la plupart croyaient à toutes ces choses, mais qu’ils ne l’admettront pas en public, car ils ont peur de passer pour des illuminés.

Il se passe toujours des choses intéressantes quand on dit réellement ce qu’on pense, plutôt que quand on agit par conformisme…

— Geoffroy

Photo de profil Geoffroy
Qui est Geoffroy Stec ?

Je suis designer et éditeur depuis 2018. J’aide les créatifs à monétiser leurs passions, et à construire des systèmes de rémunérations durables.


Ressources

Manuel d’hygiène mentale

Apprenez les bases de l’épistémologie, de la philosophie existentialiste... Les principes de la perception.

Commander maintenant

Traité élémentaire de
science occulte

Dècryptez écrits des alchimistes, des Kabbalistes et les symboles que nous a légués l’antiquité. La philosophie occulte.

Commander maintenant

PROCESSUS DE CRÉATION ET D’INTERPRÉTATION DE LA RÉALITÉ

Comprenez les différents paradigmes et les révolutions scientifiques. Épistémologie et science.

Commander maintenant


LE KYBALION

Étude sur la philosophie de l’ancienne Egypte et de l’ancienne Grèce. Hermétisme et Alchimie.

Commander maintenant