Toujours pas abonné ?

Recevoir directement les derniers articles

Les champs énergétiques et la vie

Il existe une question qui a hanté les plus grands esprits, et dont personne ne peut donner une réponse complète.

Einstein lui-même n’est pas arrivé à bout de ce mystère.

Cette énigme, c’est celle de l’énergie.

Sa maîtrise permet toutes les prouesses technologiques modernes dont nous dépendons.

Que ce soit au niveau, atomique, biologique ou mécanique, l’énergie est la cause de tout ce qui existe.

Vous vous en servez tous les jours à travers votre système nerveux et ses impulsions électriques.

Elle initie tout mouvement, et est l’essence de la vie.

Celles et ceux qui ont percé les secrets de l’énergie ont littéralement opéré des miracles (technologie, régénération) ou des abominations (destruction de masse).

La nouvelle Inquisition

Chaque atome a un champ magnétique et une charge électrique.

E = mc² révèle qu’énergie et masse sont interchangeables.

Un objet est de l’énergie conservée sous forme de masse.

Chacune des formes existantes dans la nature est la résultante d’un phénomène de nature électromagnétique.

La physique est claire sur ce point : tout est constitué d’énergie sous une forme ou une autre.

Il existe un dogme dans les sphères scientifiques, que j’ai décrit dans mes livres et mes articles.

Ce dogme est celui du matérialisme.

Il conçoit que l’univers peut s’expliquer entièrement selon ses relations et ses forces mécaniques.

Les matérialistes pensent que la conscience est le résultat de l’activité cérébrale, et que l’esprit est localisé dans le cerveau.

Comme la plupart des idéologies, ceux qui en sont les colporteurs n’en n’ont le plus souvent pas conscience.

Ces fausses prémisses sont un véritable frein à la recherche scientifique, mais ont également des effets néfastes sur la vie personnelle.

L’histoire des sciences montre que toutes les découvertes majeures sont d’abord critiquées et censurées par des institutions (religieuses ou scientifiques) qui ont pour véritable motif d’assurer leur pérennité, plutôt que la découverte de la vérité.

La vision de l’énergie qui suit est hautement controversé.

Les scientifiques qui la partagent risquent leurs subventions, et leur carrière pour tenir de tels avis.

Médiatiquement, vous risquez le lynchage et l’acharnement des soi-disant zététiciens.

C’est une véritable « nouvelle Inquisition » très bien décrit par Robert Anton Wilson.

Le vitalisme

Il existe de nombreuses preuves scientifiques qui montrent que la vision matérialiste est incapable d’expliquer bon nombre de phénomènes physiques. (Théorie quantique des champs, Dualité onde-corpuscule, Inégalités de Bell…)

Même lorsque l’on étudie la vie sous ses aspects biologiques, on voit que l’approche mécaniste n’explique pas la plupart des processus naturels.

Elle continue encore à nier la possibilité d’interaction à distance, alors que nous avons la preuve quotidienne dans nos appareils que telles communications existent.

Qu’est ce qui définit le vivant ?

  1. L’organisation, la structure et la cohérence.
  2. Le fait d’être animé par de l’énergie.
  3. L’utilisation de cette énergie (le mouvement) par une volonté indépendante.
  4. La réplication.

En biologie, ceux qui s’opposent aux matérialistes sont souvent nommés « vitalistes ».

Alors que les premiers pensent que tous les processus vitaux peuvent s’expliquer en termes chimiques et physiques, les vitalistes pensent qu’il existe une force non-physique qui est responsable du développement des espèces.

Cette force est celle qui fait pousser vos ongles et vos cheveux, celle fait croitre les plantes, et qui cristallise les minéraux.

Elle donne forme aux corps par la signature énergétique qu’elle communique.

L’Épigénétique

Il fut un temps où l’on croyait qu’à l’état embryonnaire l’homme (et tous ses organes) existait sous une forme miniature appelée homonculus.

Puis l’on s’est rendu compte que le développement du fœtus se faisait à partir de la différenciation de cellules souches.

Plus tard, la découverte de l’ADN montra que la forme et l’agencement futur de l’organisme étaient codés dans les gênes.

Il ne restait donc plus qu’à savoir ce qui causait l’activation de certaines séquences d’ADN pour percer le secret de la vie.

L’hérédité et la sélection naturelle semblaient être l’unique cause de l’expression génétique.

Ce fut le cas jusqu’aux découvertes de l’épigénétique, qui démontrèrent que l’environnement pouvait expliquer une grande partie celle-ci.

(Par environnement, on entend des signaux nerveux, biochimiques, biophysiques, ou électromagnétiques.)

Ce petit fait peut sembler anodin, mais il représente une véritable révolution dans la science du vivant, qui implique la redéfinition d’un nouveau paradigme.

Si l’expression génétique dépend de l’environnement, cela signifie qu’en contrôlant celui-ci, alors on peut influencer le développement de l’organisme.

99% de votre ADN est dit « non-codant » ou « poubelle » (inactif).

Vous partagez 70% de celui-ci avec la mouche, 90% avec votre chien, et 99% avec les singes.

Ce qui active l’ADN (l’environnement et ses signaux) est donc fondamental par rapport au code en lui-même qui semble relativement similaire dans toutes les espèces.

Autre fait significatif que la plupart pensaient impossible : la différenciation marche dans les deux sens.

Les cellules souches se spécialisent pour former les molécules d’un organe (différenciation), mais l’inverse est aussi possible : une cellule différenciée peut retourner à l’état de souche. (The Body Electric – Robert Becker)

Différienciation génétique

Une révolution scientifique

Toutes ces découvertes sont des anomalies dans le paradigme de la biologie classique qui ne sait comment les intégrer dans leur modèle mécaniste.

Incapables d’expliquer ces phénomènes, beaucoup se contentent d’en nier l’existence.

Prenons l’exemple de ce que les anciens appelaient « l’aura ».

Beaucoup pensent que l’aura est un sujet tabou, alors que la preuve de son existence est évidente selon les principes élémentaires de la physique.

Votre système nerveux communique par impulsion électrique. Une charge électrique implique la présence d’un champ magnétique. L’un ne va pas sans l’autre, c’est pour cela qu’on parle d’électromagnétisme. 

Là où il y a une concentration de nerf, il y a une concentration de courant électrique, et donc un champ magnétique plus puissant.

Dans le corps, le cerveau, le cœur et les intestins sont les centres où la concentration nerveuse est la plus forte.

(Dans la médecine chinoise, ils correspondent aux principaux Dantian, qui sont des nœuds énergétiques où l’énergie vitale Qi s’accumule.)

Les champs électromagnétiques générés par les êtres vivants sont mesurables, et ont été mesurés avec succès à de nombreuses reprises (Burr).

Certains scientifiques pensent que ces champs ont une part primordiale à jouer dans la constitution des organismes.

Ils pensent qu’ils forment le moule des formes physiques. Différents noms ont été donnés à ce phénomène : entéléchie, élan vital, champ morphogénétique, L-field…)

Harold Saxton Burr, par exemple, arrivait à détecter des maladies, avant la présence de symptômes physiques, en analysant le champ électromagnétique (CEM) du patient. Il arrivait aussi à prédire la position du système nerveux de grenouilles encore dans l’œuf partir du CEM.

The Universe in which we find ourselves and from which we can not be separated is a place of Law and Order. It is not an accident, nor chaos. It is organized and maintained by an Electro-dynamic Field capable of determining the position and movement of all charged particles.

For nearly half a century the logical consequences of this theory have been subjected to rigorously controlled experimental conditions and met with no contradictions.

Nature keeps an infinite variety of electro-dynamic ‘jellymoulds’ on her shelves with which she shapes the countless different forms of life that exist on this planet.

Harold Saxton Burr – Blueprint for Immortality

Pour lui la vie est animée par un champ, qui à divers degrés de complexité, organise la matière. Ce champ est ce que la physique décrit comme la force électromagnétique.

50 nuances de champ

Quand on parle de champ en physique, il ne s’agit que d’une image qui n’existe pas en soi, mais qui est utile pour illustrer les interactions à distances.

Les champs sont des représentations de l’action des forces fondamentales : gravitationnelles, électromagnétiques et nucléaires.

Ils servent à décrire le comportement de l’énergie.

Dans la théorie quantique des champs, il existe une matrice qui remplit l’espace (que les anciens nommaient parfois éther) d’où les particules émergent et se désintègrent en fonction de ses fluctuations.

Ce champ quantique est non-local, ce qui signifie qu’il transcende les notions classiques d’espace-temps.

Les CEM sont une des composantes de ce champ.

Planck le décrivait selon ces termes :

Toute matière tire son origine et n’existe qu’en vertu d’une force qui fait vibrer les particules de l’atome et tient ce minuscule système solaire qu’est l’atome en un seul morceau […] Nous devons supposer, derrière cette force, l’existence d’un Esprit conscient et intelligent. Cet Esprit est la matrice de toute matière.

— Max Planck

L’univers est un organisme vivant

J’ai déjà dit, précédemment, que l’électricité qui animait votre conscience était la même que celle qui courrait dans nos murs, et qui constitue le spectre électromagnétique visible.

Beaucoup pensent que cette force est intelligente puisqu’elle produit de la cohérence, et la vie.

Les vitalistes croient que les particules, les atomes et les éléments chimiques sont également dotés d’intelligence (de sensation et de volonté), puisqu’ils manifestent des « préférences » par leurs attractions et leurs répulsions.

Pour eux, la force qui anime la transformation des éléments chimiques, est la même que celle qui sert le développement des espèces.

Leur vision est similaire à celle des sciences occultes (présenté ici), qui conceptualise une énergie unique, se déclinant sous une infinité de formes plus ou moins subtiles.

Les anciens ont donné différents noms à ce que nous nommons aujourd’hui l’électricité : Chi, Ki, Prana, Vril, Mana, Magnétisme, Lucifer, Azoth, Ether, Ruach, Energie vitale, lumière astrale, le Grand Agent Magique, l’Ouroboros, le serpent…

Selon eux, nous avons un degré de maitrise intrinsèque de celle-ci.

En effet, à chaque fois que vous commandez un mouvement avec votre conscience, vous commandez la décharge d’un influx nerveux.

Vous utilisez ainsi tous les jours cette énergie vitale de façon conscience.

Mais aussi d’une façon inconsciente, par le biais du système nerveux autonome, qui gère les fonctions automatiques du corps.

Elle se manifeste à divers degrés. Dans sa forme pure, elle est le fluide énergétique qui imbibe la création (le champ quantique des physiciens).

En sa phase de différentiation, elle devient la force vitale qui anime et maintient le développement des espèces organiques et des éléments chimiques.

Finalement, Chi (l’électricité) permet la sensation, l’exercice de la volonté, de la pensée, de l’imagination, de la créativité, et du mouvement.

Conclusion

Chaque objet, organique ou inorganique, est composée d’une charge électromagnétique dont ignorons encore l’ensemble des ramifications.

Votre système nerveux est une batterie extrêmement complexe qui reçoit et émet constamment des signaux énergétiques.

Bien que l’on ne puisse pas les voir, les CEM sont une composante fondamentale de l’univers qui permettent une compréhension de beaucoup de phénomènes inexplicables selon le paradigme matérialiste.

Plusieurs expériences montrent que nombre d’organismes (dont les êtres humains) communiquent à distance par voie électromagnétique. (Rollin McCraty)

Si votre corps physique est la cristallisation d’un réseau complexe « d’enveloppes » énergétiques, alors il est important de prendre soin de celles-ci.

Les anciens connaissaient déjà ces phénomènes. On le voit lorsque l’on constate l’importance qu’ils plaçaient sur le développement, le maintien, et le renforcement de l’aura, et des énergies élémentaires et astrales.

Le yoga ésotérique se focalise sur la purification des courants internes, et l’harmonisation des centres nerveux majeurs souvent symbolisé par les chakras.

Les sciences occultes portent aussi une grande importance au développement de la volonté et de la concentration, qui sont la clé de la maîtrise de l’énergie vitale.

Initialement je souhaitais écrire un article sur la vision occulte de l’énergie.

Mais la théorie occulte et les théories de la physique sont en fait en quasi parfaite harmonie.

Le fait de comprendre que tout ceci tient dans un système logique sans contradiction interne peut contribuer à votre synthèse subjective.

Vous ne pouvez ni détecter, ni utiliser, un phénomène que vous croyez impossible.

Les arguments logiques et rationnelles peuvent vous aidez à croire.

C’est seulement en croyant en l’existence de ces forces que l’on peut les utiliser à bon escient.

— Geoffroy

Photo de profil Geoffroy
Qui est Geoffroy Stec ?

Je suis designer et éditeur depuis 2018. J’aide les créatifs à monétiser leurs passions, et à construire des systèmes de rémunérations durables.


Ressources

Manuel d’hygiène mentale

Apprenez les bases de l’épistémologie, de la philosophie existentialiste... Les principes de la perception.

Commander maintenant

Traité élémentaire de
science occulte

Dècryptez écrits des alchimistes, des Kabbalistes et les symboles que nous a légués l’antiquité. La philosophie occulte.

Commander maintenant

PROCESSUS DE CRÉATION ET D’INTERPRÉTATION DE LA RÉALITÉ

Comprenez les différents paradigmes et les révolutions scientifiques. Épistémologie et science.

Commander maintenant


LE KYBALION

Étude sur la philosophie de l’ancienne Egypte et de l’ancienne Grèce. Hermétisme et Alchimie.

Commander maintenant