Toujours pas abonné ?

Recevoir directement les derniers articles

Éviter l’endoctrinement (La clé du symbolisme sacré)

Nous vivons dans une époque matérialiste.

Le besoin de transcendance, est remplacé par le conformisme à l’autorité.

On ne cherche plus à savoir ce qui est vrai.

On cherche plutôt à penser de façon socialement acceptable.

Vous êtes constamment sous la pression du groupe, qui dicte vos libertés, et vos devoirs.

Toutes les sectes fonctionnent selon cet instinct de soumission.

Voici comment éviter l’endoctrinement :

Le Conformisme

Les propagandistes savent utiliser la preuve sociale pour manipuler l’opinion.

Les gens sont des moutons qui imitent ce qu’ils perçoivent.

Plus ils voient de personnes entretenir des idées, plus ils les croient justes. (Par essence, la masse a toujours tort.)

C’est pour cette raison que les comédies télévisées utilisent des rires préenregistrés, ou que les vendeurs s’agitent pour collecter des témoignages de clients.

Ce mécanisme est très puissant, et les médias s’en servent quotidiennement pour façonner la bien-pensance.

De cette façon, on peut totalement annihiler la volonté individuelle, et le libre arbitre.

Cet endoctrinement mène le plus souvent à la catastrophe.

Dans Influence et Manipulation, Robert Cialdini donne comme exemple, de la puissance de cet effet de groupe, les suicides collectifs organisés par des chefs religieux.

Parmi ceux-ci, il y a le cas de la secte du Temple du Peuple, qui réussit à convaincre près de 1000 personnes à ingurgiter du poison mortel.

C’est le même endoctrinement qui a lieu chez les terroristes, qui peuvent aussi se suicider pour leur idéologie.

Dans les deux cas, il s’agit d’une organisation religieuse, qui promet un avenir meilleur dans l’au-delà (en instrumentalisant la peur), permettant ainsi de justifier les atrocités qu’ils commettent dans le présent.

L’endoctrinement

Aujourd’hui, l’endoctrinement est principalement médiatique.

Le dogme promu est matérialiste, scientiste, commercialiste, et nihiliste.

La religion a perdu sa place.

Et les rares croyants qu’il reste, sont le plus souvent dépourvus d’esprit critique, suivant aveuglément leurs prédicateurs, qui leur épargnent l’effort de penser par eux-mêmes.

Ils prennent la spiritualité comme une excuse au communautarisme, et à l’intolérance.

Les textes religieux sont d’une profondeur inépuisable, et décrivent une science que nous avons perdue.

Mais la plupart de ceux qui lisent la Bible l’interprètent de façon littérale.

Ils ne savent pas qu’elle est écrite en un langage codé.

Ceux qui connaissent ce code sont les initiés de tout temps.

Ceux qui l’ignorent sont de dangereux fanatiques.

En vérité, la Bible est la version la plus récente, et la mieux conservée, de la tradition primordiale.

L’histoire de l’antiquité démontre qu’à l’origine, toutes les civilisations descendent de la même source (Fabre d’Oliver, Saint-Yves, Papus, Blavastky).

On dit que l’origine des langues est indo-européenne.

Plusieurs preuves archéologiques ont montré que l’histoire de la genèse de l’ancien testament était une copie de textes sumériens.

L’histoire original s’est progressivement dégradée au fil du temps, et des traductions.

Elle a aussi régulièrement été corrompue, reformulée, et réinterprétée pour servir des intérêts politiques.

Aujourd’hui, la plupart considèrent la Bible comme une superstition folklorique, ou une curiosité historique.

Rares sont ceux capables d’en discerner la véritable sagesse.

« Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la Raison. »

— Le Kybalion

La Tradition Primordiale

Je n’ai jamais adhéré à l’idéal républicain, qui n’est qu’une pâle copie de principes religieux ancestraux.

Ces derniers n’ont rien inventé. L’universalisme est avant tout judéo-chrétien, avant d’être franc-maçon.

Je n’ai jamais aimé les Lumières qu’on nous présentait à l’école, ni leur version de l’histoire complétement orientée.

Toutes les civilisations ont un mythe fondateur.

La nôtre est fondée sur le mythe que le peuple s’est révolté contre le pouvoir, pour instituer la démocratie. 

Alors qu’en réalité, il s’agissait d’une révolution de bourgeois élitistes, et de manigances politiques d’oligarques.

Le système a besoin d’un narratif cohérent s’il veut maintenir son autorité.

Déjà adolescent, je trouvais plus inspiration dans la Bible, la Bhagavad Gita, ou le Tao Te King, que dans leur morale artificielle, et démagogique.

J’ai toujours été passionné par les sciences occultes. Et en étudiant celles-ci, j’ai découvert qu’il n’existait qu’une religion, comme l’explique cet article précédent.

Elle peut changer selon les époques et les cultures sur la forme, mais le fond reste le même.

Il s’agit de la science qui était réservée aux grands prêtres, et aux rois.

Elle a toujours été cachée au grand public.

Les sociétés secrètes l’ont transmise de génération en génération, par un symbolisme cryptique.

Origines des sciences occultes

Le Culte des Étoiles

La Bible décrit le théâtre des forces psychologiques, et l’évolution de l’esprit à travers les âges.

Aucun de ses personnages n’est historique (ou ils le sont d’inspiration).

Jésus, Moïse, les prophètes et les apôtres vivent en vous.

Comme expliqué dans le Kybalion, « ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ».

Ces forces qui vous habitent existent aussi dans le cosmos.

Ainsi, le Christ représente aussi le soleil.

Le christianisme est à l’origine un culte solaire, qui a de grandes similitudes avec le mythe Égyptien d’Osiris, d’Isis et d’Horus.

On retrouve aussi une variante chez les aztèques avec le dieu Quetzalcoatl, aussi né d’une Vierge, qui sacrifie son sang pour régénérer le soleil.

(Il existe plus d’une vingtaine de dieux crucifiés.)

L’histoire dit que le sauveur naît au solstice d’hiver (le 21 décembre), au moment où les journées sont les plus courtes.

Le soleil représente la conscience.

Pourquoi ? Parce que nous sommes éveillés le jour, et qu’on ne peut voir qu’avec la lumière du soleil.

La religion primordiale est un culte solaire, et beaucoup de ses histoires raconte l’évolution des corps célestes.

L’astrologie est la mère de toutes les sciences, et était autrefois relatée métaphoriquement.

La plupart du temps, quand on parle des 12 apôtres, ou des 12 tribus s’Israël, on fait référence aux 12 constellations du zodiac.

Les 7 sceaux de l’apocalypse, les 7 trompettes, les 7 plaies d’Égypte, les 7 péchés capitaux… désignent l’influence des 7 planètes astrologiques.

Et le plus souvent, les 4 évangiles, les 4 cavaliers, (et la croix) font référence aux 4 éléments.

La Conscience d’Être

Pour les anciens (mais également selon la philosophie existentialiste, et l’interprétation de Copenhague de la physique quantique), il n’existe pas de différence entre le soi, et l’environnement.

Les deux sont les reflets l’un de l’autre.

Comme les idéalistes, ils croient que la conscience est la substance fondamentale de l’univers.

Le monde ne peut exister (ou ne peut savoir qu’il existe) sans qu’il y ait un esprit pour l’observer.

Lorsque Moïse demande à Dieu son nom, Celui-ci répond par « je suis », ou « je suis celui qui suis ».

« Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle « je suis » m’a envoyé vers vous. »

— Exode 3:14

Dieu est la conscience d’être.

Il n’est pas un barbu habitant un nuage, qui juge et condamne à un enfer éternel.

Il est votre essence même.

Cette idée se retrouve aussi dans les Upanishad, qui associent la conscience individuelle à la conscience cosmique :

« Étant l’Un, l’Âme universelle (âtman) est présente en tous les êtres. Quoiqu’unique il est vu comme plusieurs, comme la lune dans l’eau. »

— Amritabindu Upanishad, 12

« Tu demandes ce que c’est que le Brahman ? C’est ton propre Âtman qui est à intérieur de tout ! »

— Brihad Âranyaka Upanishad III, 4-5

Décoder la Bible

La plupart des autorités religieuses veulent vous faire croire que Dieu est un être lointain, et inaccessible au commun des mortels.

De cette façon, elles peuvent se placer comme intermédiaire (parasite) entre le peuple et le divin.

Quand les écritures enseignent que Dieu crée le monde par le Verbe, à partir du Chaos, elles signifient que la Conscience d’Être crée le monde par la capacité d’abstraction.

L’univers n’existe nulle part ailleurs que dans votre tête.

C’est pour cette raison que les anciens pensaient que les astres faisaient partie de vous, et qu’ils avaient des correspondances dans le corps.

Les 12 apôtres représentent le zodiac, mais aussi certains aspects de votre psyché. (Certains pensent qu’ils correspondent également aux 12 circonvolutions du cerveau.)

Selon cette interprétation, quand on parle du Temple, ou de la Terre Sainte, on parle en fait de votre corps. La Bible décrit en un langage codé l’anatomie occulte de l’homme :

« Les fonctions du corps humain, les attributs de son esprit, et les qualités de son âme, ont été personnifiés par les sages de l’ancien monde ; leurs relations et leurs correspondances sont décrites par des épopées épiques et tragiques. »

— Manly P. Hall

La plupart des mythes qui ont un rapport avec la tradition primordiale décrivent l’activité des forces astronomiques, et des fonctions physiologiques.

Les anges et les démons personnifient les tendances psychiques.

Quand le Kabbaliste invoque une telle entité, il ne fait que convoquer une part de sa propre personnalité.

L’Anatomie Occulte

Selon les cultures et les âges, la métaphore peut prendre différentes formes.

Les alchimistes, par exemple, utilisaient un langage de laboratoire pour signifier la transformation de la conscience.

Les pythagoriciens utilisaient plutôt les mathématiques comme matrice sémantique.

Aujourd’hui, on devrait pouvoir l’exprimer en termes scientifiques et modernes.

La véritable religion n’est pas un ensemble de théories spéculatives, qui affirment que les serpents parlent, et que le monde fut créé en 6 jours.

Elle est au contraire une méthode opérationnelle, qui peut être testé empiriquement par quiconque s’en donne la peine. (C’est pour cette raison qu’on la nomme Science Occulte.)

La Bible, et son interprétation kabbalistique, sont l’équivalent occidental, du yoga traditionnel oriental.

Le but du pratiquant est de relier les mondes supérieurs (l’esprit, la tête), aux mondes inférieurs (les instincts, le pelvis) dans un tout harmonique.

Ceci se fait par la maîtrise de l’énergie vitale (Kundalini, Prana, Qi, Orgon, Libido, lumière astrale…) symbolisée par le serpent, ou le feu sacré.

Celle-ci dort à la base de la colonne vertébrale (échelle de Jacob), et peut être réveillée par certaines pratiques, exercices et cérémonies.

Elle remonte alors le canal de Sushumna, et ce faisant, équilibre les centres nerveux et glandulaires (chakras).

Les 33 degrés de l’initiation en Franc-Maçonnerie, correspondent aussi à cette progression à travers les 33 vertèbres de la colonne vertébrale, qui sont aussi symbolisées par les 33 années de vie de Jésus.

La thérapeutique occulte

La médecine et la spiritualité, chez les anciens, consiste avant tout à harmoniser les puissances astrologiques avec les fonctions organiques.

C’est pour cette raison qu’ils portaient de grandes importances aux solstices et aux équinoxes, tous célébrés par des cérémonies particulières.

Ils cherchaient à se synchroniser avec les cycles cosmiques, et universels.

Les systèmes orientaux des chakras servent à cartographier ces forces, et ces influences.

L’équivalent occidental est le système de la Kabbale, et son arbre de vie.

Anatomie occulte

La vie est un processus d’évolution.

Ces spiritualités traditionnelles ne font qu’accélérer une transformation naturelle.

La stimulation des centres énergétiques principaux renforce les différentes couches de l’aura.

La thérapeutique occulte cherche également à débloquer les nœuds de tension, et à nettoyer les « artères astrales ».

J’ai déjà répété ici et ailleurs, que le corps était une batterie complexe qui communiquait aussi par voix électromagnétique.

Tout ceci continue d’être dénoncé comme pseudo-scientifique dans les médias.

Pourquoi ?

Pour plusieurs raisons :

  • D’abord parce qu’ils vivent dans un paradigme matérialiste. (Ils nient que les interactions à distance existent, alors qu’ils s’en servent tous les jours dans leurs appareils.)
  • La deuxième raison est qu’il est plus facile d’imposer un autoritarisme sur des personnes faibles, déséquilibrées, et qui répriment leurs instincts.
  • La troisième raison est que la médecine énergétique menace l’industrie pharmaceutique.

C’est Wilhem Reich a découvert que le fascisme ne pouvait existait que dans une société qui represse collectivement ses pulsions naturelles.

Le tyran a donc tout intérêt à mener une propagande contre ces pratiques, et ces systèmes spirituels.

Conclusion

Comme toute discipline, l’étude et la pratique des sciences occultes demande du temps et de l’investissement.

Le meilleur exemple, pour illustrer ceci, est celui du sport.

Combien sont motivés quelques semaines, pour finalement abandonner ?

Combien achètent des livres, pour ne pas les finir ?

Pour la plupart, tout ceci ne restera qu’une abstraction, et un exercice de gymnastique mental.

Pour comprendre ce qu’est l’occultisme, il faut le pratiquer, et en faire l’expérience directe.

Si vous voulez transformer votre corps, vous devez vous entrainer un minimum de fois par semaine (ou même juste 20min par jour).

Si vous voulez transformer votre âme, et votre aura, il faudra aussi pratiquer régulièrement (idéalement tous les jours).

Si vous ne savez pas par où commercer, vous pouvez démarrer par la méditation, l’autosuggestion, et des exercices de respiration (ou même la prière, si votre synthèse subjective le permet).

Le système le plus proche que nous ayons hérité de la tradition primordiale, est celui présenté par Israel Regardie dans The Golden Dawn.

Il en présente une version simplifiée dans The Middle Pillar.

Si vous préférez l’approche orientale, le Dharana Darshan retranscrit en détail la pratique yogique et tantrique.

Aleister Crowley en propose une version plus digeste dans la première partie de son Liber Aba : Book IV.

Vous construisez votre corps par le sport, et l’effort.

Vous développez votre âme par la méditation, et la créativité.

Vous cultivez votre esprit par l’étude, et la réflexion.

Ces trois aspects doivent s’équilibrer, et évoluer parallèlement.

De cette façon vous accomplissez le Grand Œuvre, ou le Magnus Opus des alchimistes.

— Geoffroy

Photo de profil Geoffroy
Qui est Geoffroy Stec ?

Je suis designer et éditeur depuis 2018. J’aide les créatifs à monétiser leurs passions, et à construire des systèmes de rémunérations durables.


Ressources

Manuel d’hygiène mentale

Apprenez les bases de l’épistémologie, de la philosophie existentialiste... Les principes de la perception.

Commander maintenant

Traité élémentaire de
science occulte

Dècryptez écrits des alchimistes, des Kabbalistes et les symboles que nous a légués l’antiquité. La philosophie occulte.

Commander maintenant

PROCESSUS DE CRÉATION ET D’INTERPRÉTATION DE LA RÉALITÉ

Comprenez les différents paradigmes et les révolutions scientifiques. Épistémologie et science.

Commander maintenant


LE KYBALION

Étude sur la philosophie de l’ancienne Egypte et de l’ancienne Grèce. Hermétisme et Alchimie.

Commander maintenant